Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Les Glitter Masks de Giambattista Valli font le buzz pendant la Fashion Week

.

Lundi dernier Giambattista Valli présentait sa collection automne-hiver 2018-2019 à Paris. Un show très attendu, même si les glitter masks aperçus sur certains tops ont finalement plus monoplisé l'attention que les créations vestimentaires du designer. C'est sans aucun doute le beauty buzz le plus remarqué de la saison !

Ça y est, la Fashion Week est enfin terminée et il est désormais temps de faire le bilan des tendances de la saison prochaine. Il y a les pièces à retenir absolument, le grand retour du logo et... l'arrivée des masques à paillettes. Et si les fashionistas ne s'étonnent jamais des nombreuses excentricités repérées sur les podiums, cette fois-ci, on peut dire que le coup d'éclat est réussi.

Des Glitter Masks surréalistes

C'était lundi 5 mars au Palais de Tokyo et pour s'occuper de la mise en beauté des tops, Giambattista Valli avait choisi la nouvelle directrice artistique de L'Oréal Paris, Val Garland. Une visionnaire qui a fait le pari de recouvrir entièrement le visage des mannequins de paillettes. Un choix ultra scintillant qui a littéralement emballé la fashion sphère et qui est en train de créer le buzz sur les réseaux sociaux.

Mais la question que tout le monde se pose, c'est comment est-elle arrivée à ce résultat spectaculaire?

Interrogée par le magazine Vogue, Val Garland a révélé les secrets de sa technique et miracle, on peut tout à fait le reproduire chez soi (même si on en sait pas encore pour quelle occasion).

"Après avoir enduit le visage de vaseline, je souffle littéralement le glitter sur toute la surface"

Une idée simple finalement, mais encore fallait-il y penser !