Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

La marque de lingerie Aerie décide de former ses vendeurs au body positivisme

.

Engagée et inclusive, la marque de lingerie Aerie a de nombreuses fois prouvé qu'elle avait une longueur d'avance. La griffe va encore plus loin en intégrant l'idée de body positivisme jusque dans la formation de ses vendeurs. Une initiative innovante et terriblement actuelle qui devrait être prise en exemple. 

Aerie a bien compris les enjeux de notre époque et fait du body positivisme sa philosophie. Au-delà de ses campagnes, la petite soeur de la marque American Eagle a décidé de faire du mouvement qui prône l'amour de soi sa ligne directrice en tout point de vue. Après avoir lancé son propre hashtag "#AerieReal" qui s'attelle à montrer une plus grande diversité de corps féminin, ou opté pour des égéries présentant un handicap, la griffe accentue son engagement.

Une expérience d'achat pas comme les autres

Dans sa nouvelle campagne "Ne vous changez pas. Changez de soutien-gorge !", Aerie souhaite améliorer l'expérience d'achat de ses clientes. Tout en continuant de prôner le body positivisme dans ses campagnes, la marque propose à présent un programme de formation à ses vendeurs afin qu'ils adoptent un langage et un suivi qui permettront à chaque femme de se sentir bien dans leur corps.

Forte de sa collaboration avec la National Eating Disorders Association (NEDA) (qui, comme son nom l'indique, lutte contre les troubles alimentaires), la marque souhaite ainsi instituer un environnement propice à la bienveillance et totalement exempt de jugement. Cela passe ainsi par des outils de langage particuliers qu'ils soient verbaux ou non-verbaux, comme l'attitude des vendeurs.

D'autre part, Aerie tente de mettre en place un outil appelé "Best Fit Finder" conçu pour aider les employés à déterminer les mesures et ajustements de soutien-gorge adaptés aux besoins des clients. L'outil qui est en instance de brevet a été pensé pour être moins invasif que les méthodes de mesure traditionnelles (telles que le ruban à mesurer) et corresponde aux clientes en fonction de leur sensation dans le soutien-gorge plutôt que de leur taille de bonnet.

Enfin, la griffe souhaite lancer un troisième programme, "Support In The Fitting Room", qui consiste à encourager l'empowerment des femmes en laissant des affirmations positives sur des notes autocollantes à coller dans les cabines d'essayages.

Autant d'initiatives qui finissent d'asseoir la supériorité d'Aerie qui prend une longueur d'avance sur ses concurrents. Mais la marque avait déjà donné le ton en 2015 en s'imposant comme la première marque de lingerie à refuser les retouches Photoshop.

L'amour de soi, un combat quotidien

Pourvu que les démarches engagées par Aerie donnent l'exemple à d'autres. Si on peut se réjouir de la multiplication des campagnes sous la bannière du body positivisme, le tout n'est pas d'en faire seulement un outil marketing - aussi positif soit-il. La griffe américaine de lingerie Aerie prouve bien que cela peut être une vraie philosophie qui va bien au-delà de celle de l'image de marque.

S'il est encore difficile de savoir l'impact réel de l'application de ces initiatives, cela ne peut pas faire de mal surtout face aux injonctions tenaces et aux violences que les femmes subissent chaque jour et qui complexifient encore leur rapport à leur corps.

Héloïse Famié-Galtier

À ne pas rater