Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

La boxe, un sport réservé aux guerrières ?

.

Rocky Balboa oblige, la boxe souffre de clichés qui ont la peau dure. Activité réservée aux hommes, sport risqué ou dangereux... et si tout cela n'était qu'un mythe ? Les filles prennent les gants et démontent les stéréotypes. 

Crochet du droit aux idées reçues, les femmes prouvent qu'elles peuvent faire de la boxe et aimer ça. Ouverture de salles dédiées aux filles, cours de fitness remixés avec des coups pieds/poings, le tabou vole en éclat et c'est tant mieux !

Kelly Bessis, fondatrice de Dada la Coloc (un espace parisien pour danser, se fitter et boxer), explique pourquoi toutes les filles deviennent si vite accros : "Avec la boxe, tu bosses tout aussi bien ton fessier et tes abdos que le haut du corps et tu dessines sans forcément prendre de la masse. Donc pour être 'la plus bonne de toutes tes copines', c'est le meilleur sport !" La promesse fait envie.

Mais pour celles qui sont plutôt du genre à monter sur une chaise lorsqu'une abeille se pose sur leur fourchette, ce sport est surtout effrayant. Et pourtant ! Les amatrices n'ont pas à trembler, puisque la première chose que l'on apprend lors des cours est de se protéger avec une garde efficace. Pas question donc d'avoir le nez cassé (sauf si vous cherchez une excuse pour le refaire, comme Kendall Jenner). "Bien sûr, se prendre des coups, cela fait partie de ce sport. Mais grâce à cela, il y a une adrénaline qui se crée automatiquement et tu apprends à avoir une garde en or", explique la sportive Kelly Bessis.

Dans sa Coloc ou ailleurs, à la Salle de Sport de Reebok par exemple ou chez Temple Noble Art, des coachs sont formés pour vous encadrer et vous apprendre à combattre sans vous blesser. Et il ne faut pas forcément avoir un tempérament de guerrière pour s'inscrire ! Cela peut être aussi l'occasion de s'extérioriser ou de donner un coup de poing à sa timidité. Par contre, cela ne sert pas à réclamer une augmentation de manière violente à votre boss.

Côté physique, il n'y a pas de "bonne silhouette" pour monter sur le ring. Kelly insiste sur ce point : " Tout le monde peut faire de la boxe j'en suis la preuve vivante : je porte un pacemaker ! Tout est dans la tête..." C'est comme lorsqu'on doit refuser un apéro après une semaine de vacances, c'est le mental qui compte.

Alors, prête à mettre les gants pour combattre les clichés ?

Pauline Arnal

À ne pas rater
Sur le même thème
Boxe, cross fit, cycling... nos panoplies sport stylées à petits prix