Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

L'histoire du festival de mode et de photographie d'Hyères : grands moments et perspectives

Trois angles permettent d'appréhender dans sa globalité l'histoire des 24 années du Festival International Des Arts de la Mode et de la Photographie : son évolution stylistique, les changements structurels qui ont marqué son organisation et l'évolution des financements publics et privés.

Au groupe d'origine, une bande de copains architectes constituée en une association se joint un nombre croissant de bénévoles. Puis, Jean Pierre Blanc , fondateur et directeur du Festival, est nommé de 1989 à 1995 directeur de l'Office d'Action Culturelle de la Ville d'Hyères. Dès ses débuts, la manifestation reçoit le soutien indéfectible de Léopold Ritondale, maire d'Hyères surnommé par Libération " Le plus long maire de France " jusqu'à sa mort en 2007. Inventeur de structures éphémères et nomades dont il s'est fait une spécialité, l'architecte Patrick Bouchain crée depuis trois ans pour le festival, des chapiteaux d'un genre inédit, installés sur la plage de l'Ayguade.

Jurys et lauréats

Moins sélectif au cours de ses dix premières années, le Festival présente des défilés-fleuve : le travail de 25 candidats, parfois plus. Le jury présidé par John Galliano en 1991,aux côtés du chausseur Michel Perry, de Maria Luisa, de la conservatrice du musée du costume, Florence Muller, fait son choix entre les propositions d'une sélection qui commence depuis cinq ans à s'internationaliser, attirant de jeunes stylistes portugais, hollandais, autrichiens, et belges.

La bruxelloise Billie Mertens fait l'unanimité en 1992, avec une collection époustouflante qui raflera prix du jury, de la presse et de la ville, Cette année-là, le jury, un concentré de glamour, réunit Helmut Lang, Martin Margiela, Martine Sitbon , Jean Colonna , le directeur artistique Marc Ascoli, et Jean Touitou de la marque APC . Une année marquée par des escapades de la presqu'île de Giens aux calanques de Porquerolles - moments de détente dans un cadre ensoleillé où se nouent ces relations amicales et informelles, typiques du festival.

La plus belle aventure post-festivalière est aujourd'hui vécue par Viktor & Rolf , duo hollandais lauréats de 1993. Leur approche conceptuelle, leur questionnement sur la mode, sur ses tics fonctionnels et stylistiques ont fait en quinze ans de ces artistes, des couturiers à part entière.

 

Le festival s'installe dans la Villa Noailles et s'ouvre à la photographie

L'année 1996 marque l'installation des concurrents du Festival au sein de la Villa construite par Mallet-Stevens entre 1924 et 1933. De vastes salles voûtées proches du jardin cubiste servent aux expositions photographiques et les petites chambres monacales qu'occupaient les artistes invités des Noailles, deviennent les lieux d'exposition du travail des stylistes.
En 1997, le jury photo vient, en parallèle au jury mode, élire les premiers travaux de jeunes photographes. Arrivent alors de nouveaux sponsors liés à l'image : Le Book, Picto, Self Service, et surtout le laboratoire Janvier auquel on doit les tirages.
Le premier Grand prix ira aux images d'esprit fantastique de la toute jeune Camille Vivier. Le lauréat mode, cette même année, sera Gaspard Yurkievich. La Redoute lui offre la réalisation de trois modèles ainsi qu'une page dans son prochain catalogue.

Dès les débuts du concours de la jeune photographie, on observe une grande réactivité pour cet aspect du festival : directeurs artistiques, acheteurs d'art, viennent d'eux-mêmes à Hyères, curieux de la sélection de Michel Mallard, Directeur Artistique du festival et de la section photographie. Leur intérêt pour l'événement, qui semble dépasser celui du milieu de la mode, s'explique par le fait que la photo a déjà l'habitude de se régénérer à travers les concours et festivals. Ainsi, Cédric Buchet de la sélection 1999, n'est même pas lauréat, repéré pourtant, il signe, un an plus tard, la campagne Prada.

Ssponsors et stratégie de soutien

En 2006, aux financements locaux : Conseil Général du Var , Ville d'Hyères, Communauté d'Agglomération TPM, Région PACA, Ministère de la culture ( DRAC PACA ) , s'ajoutent les sponsors LVMH, L'Oréal, Hermès, Lacoste, Quest, etc.
Certains d'entre eux choisissent une implication, plus concrète telle la marque 1.2.3 qui propose au lauréat de financer et fabriquer une collection-capsule, vendue dans plusieurs magasins en France et en Belgique et sur lesquels celui-ci touchera des royalties. Très impliqué encore, le tisseur italien Punto Setta offre aux vainqueurs la possibilité de travailler leurs prototypes dans ses usines. Outre ses belles étoffes, il offre aux créateurs voyages et hébergements à long terme, c'est- à- dire pendant les quelques mois nécessaires au démarrage d'une jeune marque...

Les rencontres internationales de la mode et du textile

Didier Grumbach - l'actuel Président de la Fédération française de la couture, du prêt-à-porter, des couturiers et des créateurs de mode - lance en 2002 parallèlement au Festival, les " Rencontres Internationales de la mode et du Textile ". Venus du monde entier, les responsables de marques et instances de mode sont invités à réfléchir ensemble sur l'avenir de celle-ci.

Expositions Mode

Installée sur la dalle transparente qui recouvre le vaste espace de la piscine, une exposition retrace traditionnellement l'aventure mode du président du jury .
Cette année, l'univers de Kris Van Assche se regarde au coeur de fleurs de métal dans une installation nommée Picaflor.

La villa Noailles fonctionne toute l'année en tant que centre d'art, avec cinq employés permanents, proposant des expositions sur le design et l'architecture. Ce qui ne ressemble à rien d'autre, ce sont ces quatre jours du Festival International de Mode et Photographie dont l'organisation réclame ponctuellement une centaine de collaborateurs. Quatre jours qui transforment radicalement la physionomie de la ville d'Hyères, et boostent, d'un coup de projecteur et d'une aide non négligeable, l'ensemble des lauréats au moment de leur début dans la mode.

Lire également l'interview de Jean Pierre Blanc

À ne pas rater