Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Jennifer Aniston, party girl sexy : elle porte notre robe du Nouvel An !

.

Pour la première de "Dumplin4", nouveau film Netflix dont elle tient l'affiche, Jennifer Aniston a envoyé du lourd dans une mini robe boule à facettes Stella MacCartney nous faisant oublier ses presque 50 ans. Et on se demande si elle a jamais été aussi cool que maintenant. 

Éclaircissons tout de go un point : en tant que fan de la première heure de "Friends", Jennifer Aniston reste à tout jamais la Rachel de notre coeur. Mais force est de constater qu'un paquet d'eau a coulé sous les ponts. Depuis, si l'actrice peut s'enorgueillir d'avoir la plus belle carrière cinématographique de la troupe (avec une succession de "feel good movies" et de comédies sympathiques mais qui ne cassent pas non plus la baraque), c'est surtout pour ses looks, ses histoires amoureuses et ses... cheveux (eh oui) qu'elle a fait couler beaucoup d'encre.

L'accro au yoga et à la nourriture saine affiche à 49 ans une ligne toujours aussi fuselée. Et si comme beaucoup d'actrices à Hollywood, elle cède de temps en temps aux sirènes des injections (mais moins que sa BFF - notre coeur saigne), il faut bien l'avouer, Jennifer Aniston n'a presque pas changé. Hier encore, jeudi 6 décembre, sur le tapis rouge du Chinese Theater à L.A., la star était canon dans une mini robe recouverte de sequins signée Stella MacCartney.

Une tenue de party girl qu'on lui piquerait avec joie pour fêter le 31 (si on en avait les moyens).

.
.
.

Brushing parfait, as usual (poke à Chris McMillan, son ami et coiffeur devant l'Éternel), jambes bronzées, silhouette parfaite (si ce n'est cet effet d'optique créé par la robe qui donne l'illusion d'un baby bump et déjà relance les sempiternelles rumeurs), Jen est au top. Mais s'arrêter à son apparence serait réducteur, en cette fin 2018.

Coolitude et body positivité

Après avoir essayé de changer son image d'éternelle cool girl next door - le genre de personnalité qui à Hollywood vaut à une actrice de passer immanquablement à côté des récompenses, résolument réservées à un cinéma plus "sérieux" - avec "Cake" en 2014, dans lequel elle apparaissait le visage bardé de cicatrices et pas vraiment au top de sa forme, Jennifer Aniston est à l'affiche d'un film dans lequel on fonde beaucoup d'espoirs après en avoir découvert la bande-annonce.

Produit par Netflix, "Dumplin'" affiche un synopsis qui pourrait vite tourner au vinaigre : "Une adolescente en surpoids vit avec sa mère ancienne reine de beauté. Lorsqu'elle rencontre le jeune Bo, elle se met à douter et à remettre en cause son apparence." On peut craindre la comédie potache qui cumule les clichés. Et pourtant, le teaser rassure. Mieux, il emballe !

En mère à côté de la plaque et empêtrée dans ses stéréotypes, la Californienne joue à fond de son apparence lisse et tirée à quatre épingles (façon gourou bien-être dont Gwyneth Paltrow incarne aujourd'hui le côté obscur de la Force). En incarnant une ancienne reine de beauté devenue organisatrice de concours, elle se fait ambassadrice de l'ancien monde, où la beauté se mesure au tour de taille et du corset et où seules celles entrant dans les cases ont le droit de briller.

Un cliché qui va bien évidemment voler en éclat sous l'impulsion de sa fille à l'écran, aka la jeune Danielle MacDonald, prête à en découdre avec la sacro-sainte (et rouillée) institution du concours de beauté, sans changer d'un iota au passage.

.

Loin d'être à la ramasse, Jennifer Aniston s'affiche là dans une comédie (en ligne aujourd'hui) où l'inclusion et le body positivisme font la nique aux clichés et aux diktats. Et elle nous en voit ravi.e.s.

À ne pas rater