Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Inga Savits : des chaussures un peu, beaucoup, à la folie

.

Après une fructueuse carrière de mannequin, la belle Inga Savits décide finalement de se consacrer à sa passion : les chaussures. Avec une idée bien précise de ce qu’elle attend, cette entrepreneuse lance finalement sa marque éponyme pour mettre son style unique au service des autres. Rencontre.

Tu as commencé ta carrière en tant que mannequin, le déclic pour lancer ta marque de chaussures, c'est quoi ?

Tout a commencé en Estonie avec des études de design. J'ai été repérée dans la rue, donc mannequin c'était un peu par hasard en fait. Tout le temps où j'ai travaillé en tant que top, je gardais cette idée en tête... Mais je crois que le déclic s'est produit lorsque ma grand-mère m'a offert deux paires de souliers des années 50 très travaillées. Je me suis dit : "Des belles chaussures, ça existe !". J'étais fascinée par ce petit objet capable de changer un look très simple du tout au tout.

Ça fait 4 ans que ta marque existe, comment as-tu réussi à t'imposer dans cet univers impitoyable ?

La première année c'est très dur, parce que personne ne te connait et tu n'as pas de relais dans la presse. Heureusement, j'ai eu la chance de travailler en tant que mannequin pour de très grands créateurs comme Yves Saint-Laurent, John Galliano ou Valentino. J'ai beaucoup observé, c'était une très bonne école. Mais c'est ma rencontre avec Brian Atwood qui a été déterminante.

J'ai passé beaucoup de temps dans ses bureaux à Milan et c'est avec lui que j'ai commencé à choisir mes prestataires, à apprendre à construire une collection de A à Z. Pour moi, le savoir-faire c'est très important et c'est pour ça que j'ai décidé de collaborer avec une petite usine familiale en Italie.

Peux-tu nous résumer en quelques phrases l'identité de ta marque ?

Si je devais résumer en trois mots, je dirais instinctivement : glam', rock et féminin. Ce sont des chaussures confortables que l'on peut porter de jour comme de nuit, des classiques revisités à ma façon et qui portent ma marque de fabrique. D'ailleurs, j'essaye tous les modèles sur moi pour vérifier que ça ne fait pas mal et que c'est parfaitement ajusté.

Si tu pouvais garder une seule et unique paire, ce serait laquelle ?

Mon modèle fétiche s'appelle Lara. Il se porte toute l'année, c'est une chaussure à la fois fermée et ouverte. Elle date de ma toute première collection. Au début elle était plate et c'est à l'occasion de ma collaboration avec Alexis Mabille que j'ai ajouté des talons. C'est l'un des best-sellers de ma collection.

Si tu pouvais avoir une égérie ?

Une égérie, c'est trop difficile, il y a tellement de belles femmes, je préfère le terme muse en fait. Mes muses à moi, c'est les femmes dans la rue, ma fille, ses copines, celles de ma belle-mère qui ont 85 ans et qui portent aussi mes modèles. Après, si je devais faire quelque chose de très visuel avec un mannequin pro, je choisirais Raquel Zimmermann. Elle a une classe incroyable, pour moi c'est presque une Alien tellement je la trouve belle.

Avant de créer ta marque, tu achetais tes chaussures où ?

J'achetais souvent chez Miu Miu, Gucci et Isabel Marant, que j'aime depuis ses débuts et pour qui j'ai défilé.

La Parisienne, selon toi ?

Une vraie Parisienne, c'est une fille qui a un style bien à elle, comme si c'était naturel, ce qui est très rare dans d'autres pays. La Parisienne arrive à avoir de l'allure et une attitude très facilement, contrairement à d'autres chez qui tout à l'air sous contrôle.

Les comptes Instagram que tu suis ?

Lee Cooper Wood, directeur artistique de Dirk Bikkembergs, qui est un ami très proche. Le styliste Alessandro Dell'Acqua, dont j'adore le style et la it-girl italienne Candela Novembre.

IngaSavits.com

Propos recueillis par Audrey Salles-Cook

.
29 photos
Lancer le diaporama
. .
. .
. .
. .
. .
. .
. .
. .
. .
. .
. .
. .
. .
. .
. .
. .
. .
. .
. .
. .
. .
. .
. .
. .
. .
. .
. .
. .
. .
À ne pas rater