Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Golgotha présente : une (folle) idée du graphisme nouvelle génération

Golgotha, c’est un monstre de travail "tricéphale" et ce sont ses créateurs qui le disent ! Puretrend a rencontré la fine fleur de la nouvelle génération du graphisme. Touche-à-tout, passionnés et bosseurs, les trois garçons qui composent le studio Golgotha créent naturellement et quand ils en parlent ça a même l’air facile… Découverte ébouriffante.

Les projets de groupe menés à la fac ou en école peuvent devenir de véritables casse-tête. S'accommoder des caractères de chacun, mettre en exergue les qualités et s'accommoder des défauts... Le travail d'équipe se résume parfois à un exercice de diplomatie envers ses collègues, une preuve d'abnégation envers soi-même.

Golgotha tout beau tout neuf, à peine sorti de l'oeuf

Mais une fois de temps en temps, l'alchimie nait au sein de ces groupes de jeunes "qui n'en veulent". Le studio créatif Golgotha découle de la rencontre de trois étudiants de l'Ecole Nationale des Arts Décoratifs (ENSAD). Antoine, Guillaume et Marvin ont notamment travaillé ensemble sur leur projet de fin d'année pour leur diplôme en design graphique et multimédia, présenté en 2013.

Est né de leurs créativités conjuguées un impressionnant projet d'anticipation dans lequel la prochaine bulle spéculative ne concernera non plus l'immobilier ou le baril de pétrole mais le sperme. Ils imaginent une année 2035 qui voit naître la première bourse de la semence, gigantesque marché cotant les sociétés de l'immense marché de la fertilité... Terrifiant.

Ce projet pour l'ENSAD est une réussite. "On a cassé un truc, ouvert une porte aux prochaines promos de l'école" raconte Guillaume qui se souvient de ses professeurs un peu médusés face à ce projet dématérialisé en vidéo. Forts de ce succès, Antoine, Guillaume et Marvin décident de continuer à collaborer. Hors de question de se faire embaucher chacun dans son coin en agence. Ils ont eu le nez creux au moment de se mettre en groupe de travail alors pourquoi s'arrêter en si bon chemin ? Ils créent Golgotha, un nom choisi plus pour la forme que pour le fond. Les trois garçons vantent la virilité et la puissance qui se dégagent du mot même. Golgotha, un chouette nom pour un monstre, non ?

Des projets pointus, la mode comme une revendication

Aujourd'hui, Golgotha est en train de se faire une vraie place dans le monde éclatant du graphisme hype et de la mode. A force de lier des contacts, à force de démarcher via les réseaux sociaux, le "petit" studio parisien fait parler de lui. La patte unique, décalée et digitale de l'équipe est un vrai plus et plusieurs créateurs s'en sont déjà remis à eux.

Marvin explique pourquoi ils ont souhaité travailler dans la mode et les raisons pour lesquelles ils en tirent aujourd'hui une fierté toute particulière : "C'était une envie de notre part de travailler dans la mode. Ce n'est pas venu naturellement parce que la formation graphique aux Arts Déco ne se prête pas forcément à ça, mais nous on avait cette envie". Pour les membres de Golgotha, cette envie de mode était un bon moyen de s'écarter un peu des outils du graphisme traditionnel et de s'essayer à des disciplines non maîtrisées.

Pour le styliste suisse Julian Zigerli, Golgotha a réalisé la totalité des imprimés et motifs de sa dernière collection Homme Automne-Hiver 2014-2015. Certains modèles d'imprimés ont été conceptualisés en vidéo puis projetés derrière les mannequins en mouvement par un projecteur durant le défilé. Ils ont signé également une intervention visuelle sur une série photo mode pour American Apparel dans le très pointu Novembre Magazine (à voir dans notre diaporama ci-dessus). Andrea Crews a présenté hier, en pleine Fashion Week homme à Paris, une chouette collaboration avec Golgotha : un motif à pneus bien barré, complètement psychédélique.

Golgotha, des whorkaholic notoires et déjantés

"Plus c'est bizarre, plus on est content", souligne Marvin au sujet du choix des projets. Ces choix ne se font pas vraiment en réalité. Ils acceptent un maximum de choses. C'est cette ferveur à la tâche, cette passion inébranlable qui leur permet de vivre déjà de leur art. Un an seulement après la fin de leur études à l'ENSAD, les membres du studio louent un local, vivent Golgotha, s'habillent Golgotha, sortent Golgotha... C'est déjà leur métier tout simplement. Respect infini.

Leur secret pour vivre plus vite de leur activité ? Ils ont eu la bonne idée de se coller à des projets bien plus mainstream mais sans forcément les signer... En mode sous-marin. L'habillage vidéo de la scénographie entourant les Twin Twin lors du concours de l'Eurovision 2014 ? C'est Golgotha ! Les dernières vidéos lyrics trop délire de Patrick Sébastien ? C'est Golgotha ! Autant de projets plus rémunérateurs qui leur permettent de s'amuser, de s'essayer à tous les genres et de voir leur travail gagner un rayonnement plus populaire. C'est ça, la force de Golgotha, l'amour de la diversité. Zéro snobisme dans leurs projets, ils aiment tout et essayent tout : la clé du succès.

Pour découvrir plus exhaustivement le travail de Golgotha, rendez-vous sur leur chaine Youtube GolgothaCorp et ainsi que leur chaine Vimeo et ne ratez pas leur page Facebook et leur instagram, @glgth, pour des updates régulières.

Amélie Wolf

À ne pas rater