Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Gluten, produits laitiers, végétalisme : on trie le vrai du faux

Le mardi 18 novembre dernier, le Campus Eiffel accueillait la conférence "L'Alimentation comme outil de performance de notre être", avec pour invité le professeur Henri Joyeux. Derrière cet intitulé un peu barbare se cache une foule de conseils pour manger mieux.

Entre les appels à "manger 5 fruits et légumes par jour" et les publicités pour les barres chocolatées et autres crèmes glacées, nous avons souvent un rapport à l'alimentation un peu schizophrène. La faute à l'industrie alimentaire qui a transformé nos habitudes et à nos modes de vie pas forcément très sains (déjeuner sur le pouce, manque de sport, sédentarisation...).

Pourtant, ce qu'on mange est à la base de notre santé. C'est même elle qui la construit. "Que ton aliment soit ta première médecine" disait Hippocrate au Ve siècle avant Jésus-Christ. C'est notre alimentation qui préserve notre système "immun", qui veille au bon fonctionnement de notre organisme. Alors, que faire pour prendre soin de nous, avoir la forme et le moral ?

Le docteur Henri Joyeux, professeur de chirurgie digestive et chef de service à l'Institut du Cancer de Montpellier a répondu aux questions lors d'une conférence organisée - une fois n'est pas coutume - à l'appel d'étudiants. Parce que bien manger, cela s'apprend.

Le gluten, si mauvais que ça ?

Depuis quelques années, le boom du sans gluten est sans précédent. A Paris et dans toute la France, les adresses proposant des mets "gluten free" prospèrent. Sans compter les stars qui s'y mettent, vantant les kilos perdus. Les pâtes et la baguette de pain, bêtes noires de notre alimentation ?

On s'explique. Le gluten n'est pas mauvais en soi. Le problème réside dans son origine actuelle. En effet, le grain de blé génétiquement modifié n'est pas celui qu'on mangeait autrefois. Et les protéines glutamines qu'il contient peuvent effectivement, dans certains cas, irriter l'estomac.

Pour éviter tout problème, le mieux est de se tourner vers du pain de qualité, à base de farine bio et sans OGM.

Les produits laitiers, pas vraiment nos amis pour la vie

Un verre de lait et au lit ! Nombreux sont ceux qui ont le réflexe produit laitier. Mais selon le docteur Joyeux, ce n'est pas l'allié qu'on croit. Vantant les vertus du lait maternel (contenant des immunoglobulines transmises au nouveau-né), il déconseille en revanche la consommation du lait de vache.

En cause, les facteurs de croissance qu'il contient, destinés au développement du veau et non au nôtre. Comprendre que le lait de vache sert à doper le physique de l'animal et non son cerveau. Selon le professeur Joyeux, le lait de vache contient quatre fois plus de calcium que le lait maternel, ce qui peut avoir des conséquences néfastes sur notre santé (des calcifications articulaires, entre autres). Pour le remplacer, mieux vaut se tourner vers le lait de petits animaux, comme la chèvre ou la brebis, et des produits laitiers à mastiquer, donc des fromages.

Et à ceux qui pensent qu'il n'y a rien de mieux que le calcium pour les os, le médecin conseille plutôt le sport, qui en faisant travailler les articulations, favorise la bonne santé de notre système osseux.

Le végétarisme pour une bonne santé

Absolument opposé aux régimes (y compris les plus farfelus), le Dr Joyeux conseille à ses patients de modifier leur alimentation en adoptant de bons réflexes. Et il propose des conseils simples pour s'y retrouver.

Favorable au bio (plus cher mais de meilleure qualité), il est adepte de la cuisson au à la vapeur, qui permet de conserver les bénéfices nutritionnels des aliments tout en les débarrassant d'une bonne partie des toxines qu'ils contiennent - notamment les poissons. Fruits et légumes sont à volonté. Le miel remplace avantageusement le sucre raffiné, le pain se doit d'être qualité. Les céréales complètes sont des alliés. Le végétalisme, lui, est déconseillé, sous peine de graves carences passé une année.

"Notre corps est une merveille, respectons-le, ne le brusquons pas." Ainsi, il convient de remiser les aliments industriels au placard et de se (re)mettre aux fourneaux. Quand on sait qu'on peut prévenir bien des maux grâce à une alimentation équilibrée, le jeu en vaut la chandelle.

Pour aller plus loin, découvrez les conseils du professeur Joyeux sur son site officiel.

À ne pas rater