Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Gémo x Lalaa Misaki : la collection grande taille sensuelle à petit prix

.

Pour sa collection printemps-été 2018, Gémo s'associe à la célèbre influenceuse Lalaa Misaki. Au programme, huit pièces qui sentent bon le soleil destinées aux femmes curves. Pour l'occasion, Puretrend est allé à la rencontre de Lalaa Misaki pour discuter body positivism, amour de soi et pièces indispensables pour l'été.

C'est à l'Hôtel National des Arts et Métiers que nous avons retrouvé Lalaa Misaki, venue présenter (fièrement) sa collection avec la marque française Gémo. Pour l'occasion, l'influenceuse suivie par plus de 60 000 personnes sur Instagram avait tiré au sort une vingtaine d'abonnés qui découvraient, comme nous, en avant-première, les pièces de cette collection capsule. Au programme : sept pièces de prêt-à-porter allant du 46 au 54 et un maillot de bain allant du 44 au 52.

Avant de répondre à nos questions, Lalaa a ouvert une masterclass sur le body positivism. Avec son rire communicatif et une impertinence délicieuse, l'influenceuse n'a pas mâché ses mots, déclarant : "La mode standard ne prend pas en compte les femmes grosses, mais ce n'est pas grave car on n'en n'a pas besoin. Les femmes grosses étant de plus en plus représentées, la mode standard va devoir s'aligner et faire des vêtements qui nous correspondent. Car on représente une grande partie de la société. Je me fiche que la capitale de la mode ne m'aime pas. Je vais m'imposer, on va s'imposer et au final, elle n'aura pas le choix car elle doit faire de l'argent."

Et on avait déjà envie de dire : You go girl !

Comment s'est faite cette collab avec Gémo ?

L'année dernière, Gémo m'a contactée pour designer une collection et avoir carte blanche était un pur bonheur. J'ai designé quatre silhouettes, mais avec ces pièces on peut en créer jusqu'à douze, car on peut tout mixer ensemble. Il y a beaucoup de marques qui font des "grandes tailles", mais peu qui, au final, font des vêtements adaptés aux formes généreuses, du coup je voulais répondre à ces attentes-là. Tout en essayant de correspondre à différents styles, différents types d'âge, différentes couleurs de peau, différentes morphologies. Car une femme peut faire du 46, sans que ce 46 soit "réparti" de la même manière.

Le pantalon de smoking, par exemple, convient à différentes morphologies, car à l'intérieur on a glissé quelques boutons pour moduler au niveau de la taille. Comme ça, qu'on ait une taille plus ou moins marquée, plus ou moins de fesses ou du ventre, chaque tenue s'adapte à un maximum de morphologie. Pareil pour le maillot de bain qui convient à des poitrines différentes.

En pièce phare, je voulais une robe bohème. Sauf que mon problème était que je ne voulais pas avoir les cuisses qui se frottent et cette sensation de brûlure très désagréable. Et, en général, personne ne pense à ce détail, non par question de savoir-faire, simplement parce que certaines personnes ne le vivent pas. C'est pourquoi on a créé la combi-short et qu'on peut y rajouter la jupe longue par-dessus.

Quel est l'esprit de cette collection ? Qu'as-tu voulu insuffler qu'on ne voyait pas vraiment ailleurs ?

Déjà, l'authenticité. C'était important pour moi que chaque femme puisse s'affirmer avec sa propre personnalité. Le but n'était pas de créer une collection avec "le style de". Et de la sensualité, car pour moi toutes les femmes sont sensuelles. On les transforme souvent en "objet sexuel" mais ce n'est pas ce dont j'avais envie.

Je voulais que ça suggère la féminité, car pour moi le corps de la femme, peu importe sa taille ou son poids, est sensuel. Pour la combi-short, par exemple, on va suggérer les épaules tout en cachant avec les volants les bourrelets qui peuvent complexer certaines. Ces bretelles permettent aussi de cacher le soutien-gorge, car personnellement et comme beaucoup de femmes, je ne peux pas m'en passer.

L'important pour moi c'était aussi que les prix soient abordables. Je ne veux plus entendre le fameux : "Comme il y a plus de tissus, tu vas payer ça plus cher".

Est-ce qu'on peut dire que tu militante body positive ?

Je ne sais pas trop. J'ai du mal avec les mots à la mode. Je fais ce que j'ai à faire pour aider les mentalités à changer. J'ai une petite fille et je me dois de faire le maximum pour que la vision des femmes change dans l'avenir. Sur Instagram, je me suis attribué le terme de "Love Activist". Ça désigne plus ma vision qui est : l'amour que tu as pour toi, tu le donnes ensuite aux autres. Mon problème, c'est que j'ai la sensation que par le terme "body positive", on se concentre que sur le corps, alors que ce qu'il y a à l'intérieur est plus important pour moi, car c'est ce que tu vas refléter à l'extérieur.

Quels sont tes conseils maillot de bain pour l'été ?

Je n'ai pas vraiment de conseils, car je n'aime pas les règles. Pour ma collection, je voulais absolument avoir un maillot de bain une-pièce chic et élégant. Parce que souvent, si tu veux avoir des baleines, tu es obligée de porter un deux-pièces. Je l'ai pensé pour les filles qui sont en plein processus d'acceptation, j'ai voulu jouer sur la transparence toute en suggestion. La poitrine est maintenue, y a les manches à volants que tu peux porter soit tombantes soit remontées ou encore croisées dans le dos. Enfin, on a rajouté des fronces au niveau de la taille, car moi par exemple j'ai des fesses mais pas de cambrure et du coup ça donne l'illusion d'un petit galbe. Il est décliné en deux couleurs : noir pour les plus "frileuses" et vert pour les audacieuses. Libérez-vous les filles, on a qu'une vie !

.

Quelles sont les trois pièces indispensables que tu prendrais dans ta valise en vacances ?

Un maillot de bain, bien sûr. Je prendrais aussi une combi.

On a tellement interdit dans plein de magazines et d'émissions de télé la combinaison aux femmes rondes que du coup, c'est devenu ma passion !

J'en ai de tous les styles : élégante, urbaine, casual... Et enfin, j'emporterais un tas d'accessoires, mon autre obsession. Je pense que cela vient de ma grande frustration lorsque je ne trouvais pas de vêtements dans lesquels je me sentais vraiment bien. Je mettais une robe toute simple et des tas d'accessoires.
Cet été, mes accessoires phares seront sûrement de la grosse boucle d'oreilles et des chapeaux !

La collection capsule Gémo x Lalaa est à retrouver dès le 25 avril 2018.

Propos recueillis par Héloïse Famié-Galtier.

.