Accueil
Mode
Street Style
La petite robe noire
Sélection
Beauté
Maquillage
Soins
Bien-être
Coiffure
Coiffure de star
Coiffure afro
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Fashion Week
Défilés
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Fashion Week : le make up étoilé de Dior

.

Sous le plafond du musée Rodin transformé pour l'occasion en forêt enchantée, Dior a fait défiler ses mannequins aux allures de princesses. Une féérie qui se retrouve jusqu'au beauty look, distillant une pluie de strass étoilés sur les regards. Focus.

Le show Haute Couture de Dior est toujours un grand moment, tant fashion que beauté. Grand expert du plissé, la maison française a cette année encore assuré le spectacle avec des robes dignes de princesses Disney, glamour à souhait, distillant lamé et tulle vaporeuse. Un travail d'orfèvre escorté d'un vrai parti pris beauté. En effet, pour accompagner ces chevelures bouclées et romantiques, parfois ornées de coiffes garnies de plumes ou de roses, c'est une pluie d'étoiles que les maquilleurs ont fait tomber sur les visages des modèles. Des strass dorés qui viennent habiller le regard des mannequins.

Regards précieux

Soignant sa mise en beauté, Dior décline son effet, apposant tantôt un seul strass au coin de l'oeil ou juste en-dessous, tantôt plusieurs sur la pommette haute, pour une constellation dorée se déployant vers la tempe. Un accessoire qui attire à coup sûr l'attention, pièce maîtresse d'un beauty look pour le reste simple et efficace. Les teints de porcelaine sont mises en valeur par un blush rosé.

On est loin de l'esprit dark vu sur le podium automne-hiver 2016/2017. Plus proche de l'ambiance du show Haute Couture printemps-été 2013, Dior renoue avec son penchant pour les strass, qui habillaient alors la bouche des modèles. Plus discret peut-être, le regard étoilé du show printemps-été 2017 colle à merveille au décor féerique. Entre Peau d'Âne et les contes des frères Grimm, on oscille entre poésie et fantastique, avec des headbands à fleurs et à plumes démesurés. "Maléfique" version édulcorée.

Le strass, nouveau smoky eye ? L'intention, du moins, ne manque pas d'audace.

Catherine Brezeky