Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Estelle Denis : cette adolescente qui refusait de porter des jupes

Elle a beau avoir un beau regard bleu ciel, des cheveux bien coiffés et savoir se mettre en valeur, Estelle Denis vient de loin, de très loin. Dans une interview accordée au magazine Gala, cette addict au sport a confié avoir longtemps été "un garçon manqué". 

Chez Estelle Denis, le sport est plus qu'une passion. C'est une façon de vivre. Une addiction, qu'elle n'a jamais caché et qui l'a même conduit à en faire son métier, celui de journaliste sportif.

Estelle Denis, "une incorrigible râleuse"

Tennis, judo, équitation, athlétisme, volley... la discipline qu'elle préfère ? Le football. Dans une interview accordée au magazine Gala l'animatrice télé confie avoir s'être découverte une passion pour le ballon rond à l'âge de sept ans, lorsque ses parents ont choisi de quitter le 14ème arrondissement de Paris pour une maison à Corbeil-Essonnes : "il y avait un club de foot devant notre maison et j'ai voulu y retrouver les copains avec lesquels je jouais à la récréation. Mes parents n'ont pas eu d'autre choix que de m'y inscrire." Une fillette qui aimait déjà les challenges puisqu'elle était l'unique fille de l'équipe. Mais dans la compétition, il y a toujours un vainqueur et un perdant. La deuxième option est in-envisageable pour l'animatrice télé de "Touche pas à mon sport" sur D8 qui explique au magazine que "perdre [l'a] rend malade" et qu'elle est une "incorrigible râleuse".

"J'ai refusé de "m'habiller en fille" dès l'âge de trois-quatre ans"

Outre le sport, la seconde passion de la compagne de Raymond Domenech est l'écriture et la littérature. L'un des ses romans préférés ? "Autant en emporte le vent" qu'elle a "dévoré" étant petite et dont le personnage de Scarlett O'Hara "reste aujourd'hui encore [son] modèle féminin absolu". Pourtant, elle confie avoir été "longtemps un garçon manqué. Ma mère ne comprend toujours pas ce qui m'a conduit à refuser de "m'habiller en fille" dès l'âge de trois-quatre ans. Elle dit avoir tout essayé mais je faisais des crises horrible. Je n'ai dû porter qu'une jupe durant tout mon adolescence. Et une seule et unique robe.. à l'oral du bac." Une époque qui semble révolue puisque la maman de Victoire et Merlin n'hésite désormais plus à montrer ses gambettes dans des mini jupes assez sexy...

Retrouvez l'intégralité de l'interview d'Estelle Denis dans le dernier numéro de Gala, actuellement dans les kiosques.

À ne pas rater