Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Equipe de France de foot : 1998-2013, 15 ans de débacle capillaire

Alors, ira à Rio ou ira pas ? Le sort de l'équipe de France se joue ce soir contre l'Ukraine. Quinze ans après la Coupe de Monde 98, les Bleus sont au bord du gouffre. Et capillairement parlant, ce n'est pas brillant non plus, la preuve en images.

Il est loin le temps où les Bleus descendaient les Champs-Elysées, la Coupe du Monde à la main. Eté 1998, la France s'enflamme pour l'équipe menée par Aimé Jacquet, et on n'a d'yeux que pour ces as du ballon rond. Didier Deschamps, Marcel Dessailly, Bixente Lizarazu, et bien sûr Zinédine Zidane. La France est championne du monde et ces joueurs deviennent des stars.

Quinze ans plus tard, le foot est en berne, tout comme la cote d'amour de l'équipe de France. Exit les anciens, les nouveaux se prénomment Mathieu Valbuena, Franck Ribéry, Karim Benzema... Et si les titres et les buts se font rares, une chose n'a pas changé : côté coiffures, c'est toujours la même débacle.

A croire que malgré leur coquet salaire, les as du ballon rond zappe régulièrement la case coiffeur. Entre colorations hasardeuses et addiction au gel, le flop n'est jamais loin.
Retour en 1998. Alors que Fabien Barthès et Franck Leboeuf sont déjà chauves (il en va de même pour Patrick Vieira, William Gallas et Lilian Thuram, inséparables de leur rasoir), Zinédine Zidane ne s'est pas encore résolu à tout tondre, et cache tant bien que mal sa calvitie précoce et voyante. Mais on lui pardonne, c'est un dieu de ballon.

De son côté, Bixente Lizarazu n'est pas encore le beau gosse qu'il ne va pas tarder à devenir. Pour l'heure, il affiche une coupe dense de gentil garçon pas très au fait des dernières tendances. Même topo pour Christophe Dugarry, qui aime porter la nuque longue (du plus bel effet en fin de match, la transpiration ayant parfait le wet look). Et puis, il y a le cas Grégory Coupet, qui entre le bandana et la décoloration blonde péroxydée, nous offre des réminiscences du style des footballeurs est-allemands des années 80.

On pouvait espérer que la nouvelle génération allait redresser la barre. Mais entre les expériences capillaires de Djibril Cissé (qui n'a pas peur de se colorer en blond voire en rouge, et adore la crête), le brushing Ken d'Olivier Giroud et l'addiction au gel de Mathieu Valbuena, on est servi. Peut-être devrait-il s'inspirer de David Beckham pour redresser la barre...

Equipe de France, 15 ans de débacle capillaire, c'est à retrouver en images sur Puretrend.