Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Touch Moments
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look
Beauty League Awards

Dione Collection : l'histoire d'un coup de coeur mode et éthique

Pétillante, élégante, fraîche... c'est ce que l'on se dit immédiatement lorsque nos yeux tombent sur l'une des pochettes Dione Collection. Rencontre à l'autre bout du monde avec sa créatrice, Clara Bichet.

La vie est faite de coups de coeur. Il y a peu, nous avons flashé sur les pochettes colorées et éthiques baptisées Dione. Un vrai et véritable coup de coeur pour le coup. Clara Bichet elle, la créatrice et fondatrice de Dione, c'est pour l'Asie qu'elle a eu un véritable coup de foudre... A tel point qu'elle a décidé d'y poser ses valises il y a maintenant cinq ans, à Bangkok. Pour la vie ou de passage, nous ne le savons pas et elle non plus il semble. La vie est tellement remplie de surprises et d'inattendu. Ce n'est pas elle qui nous contredira puisqu'elle est la première étonnée de cheminement qu'a pris sa carrière professionnelle. Elle qui sortait de l'école ISEM, elle ne s'imaginait pas un jour créer sa propre société : "J'ai toujours aimé le travail manuel et quand j'ai décidé de créer des pochettes, il a fallu créer une entreprise avec tout ce que cela comporte." Administratif, "deal" avec les fournisseurs... Clara Bichet se lance, novice mais déterminée, dans cette aventure. Son aventure.

Quand l'ethnique rencontre l'éthique

Dans son projet, Clara Bichet voulait y injecter une dimension éthique. Elle travaille alors avec les femmes de l'association WEAVE : "les pochettes brodées sont confectionnées par des femmes de l'association WEAVE qui vient en aide aux réfugiées Birmanes en leur procurant un travail et en développant leurs connaissances." Pour les matériaux utilisés, la jeune femme de 29 ans mise sur la qualité qu'elle déniche en Asie. Excepté le cuir qui vient d'Europe et qui est tanné en Europe et en Corée. Autrement, "toutes les pochettes sont faites à la main et de façon artisanale. Pour confectionner trois pièces brodées (une pièce brodée orne une pochette, ndlr), il faut compter une semaine." Le modèle phare s'appelle Alessandra. Il s'agit de sa toute première réalisation qu'elle décline aujourd'hui à l'infini. Il y a aussi l'élégant Ginette ou encore l'Indiana et son imposante pierre précieuse.

Dione Collection.
Dione Collection.

Mais comment cette Française a-t-elle réussi à imposer ses pochettes sur le marché thaïlandais, qui, comme elle le fait elle-même remarquer "ne favorise pas le travail équitable" ? Grâce à sa clientèle, principalement composée d'expatriés et d'étrangers. Et grâce à son réseau qu'elle a étoffé au fil du temps. Dione se vend dans de nombreux pop-up de différentes capitales asiatiques comme Hong Kong ou encore Singapour, et chose étonnante, Clara Bichet a remarqué que ces dernières rencontrent un franc succès auprès des hommes : "15% de ma clientèle est masculine. Ils viennent essentiellement pour faire des cadeaux à leur épouse et famille."

Ok, note à nous-mêmes : penser à laisser notre navigateur ouvert sur la page Dione de notre ordinateur pour donner des idées à Jules...

Découvrez l'univers Dione sur le site de la marque ainsi que sur son Instagram.

Jennifer Delattre