Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Touch Moments
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look
Beauty League Awards

Des mannequins de petite taille défilent pour faire bouger les mentalités

Vendredi 2 octobre, le ministère de la Culture a accueilli le défilé des personnes de petite taille, pour faire bouger les mentalités.
Vendredi 2 octobre, le ministère de la Culture a accueilli le défilé des personnes de petite taille, pour faire bouger les mentalités.

Aux quatre coins du monde, les défilés s'enchaînent et se ressemblent. Rares sont ceux mettant en scène d'autres visages du beau. Mais les choses commencent à changer. Et vendredi 2 octobre, au sein du ministère de la Culture, en pleine Fashion Week, une quinzaine de mannequins de petite taille a foulé le catwalk.

La mode serait-elle prête à faire bouger les lignes et à ouvrir sa porte à d'autres définitions du beau ? Si la taille 36 (pour ne pas dire 34) demeure un mètre-étalon et que podiums comme campagnes de pub donnent toujours la priorité à des mannequins très normés, les choses commencent à changer.

Il y a ces mannequins étiquetés plus-size qui, doucement, partent à la conquête des magazines comme des podiums. Ou ces jeunes femmes qui, victimes d'un handicap, ont fait de leur différence une véritable force.

Entre stratégie marketing bien huilée et véritable prise de conscience, l'univers de la mode s'ouvre aujourd'hui à des visages de la beauté moins lisses. De quoi réjouir celles et ceux qui ne se reconnaissent pas dans cette éternelle et vaine course à la perfection. Mais certains tabous demeurent plus difficiles à dépasser.

C'est la mission que se sont lancé les créateurs du "Dwarf Fashion Show", le "défilé des personnes de petite taille".

Changer le regard des gens

Pour sa troisième édition (après une première initiative à Paris puis à New York), ce défilé unique en son genre met en avant les "PPT", personnes de petite taille. Françaises, Anglaises ou Américaines, elles sont une quinzaine à avoir fait le show vendredi 2 octobre dans le Salon des Maréchaux, au sein du ministère de la Culture.

A l'initiative du défilé, Myriam Chalek a expliqué sa démarche au Nouvel Obs, qui a couvert l'événement. "J'ai voulu me lancer dans ce projet parce que la mode ignore complètement les physiques différents. Je me rappelle un jour m'être retrouvée dans un magasin avec une jeune femme, une personne de petite taille. Elle était furieuse de ne rien trouver à se mettre."

Il est vrai que rares sont les marques pensant à elles. Un "oubli" les condamnant souvent à fouiller le rayon enfants. Emma, qui défilait pour la première fois ce jour-là, a partagé au micro de l'AFP les raisons de sa présence : "C'est pour changer le regard des gens sur nous et parce que j'aime la mode que j'ai eu envie de défiler. Et cela pourrait donner l'idée aux créateurs de faire des vêtements pour nous."

"On nous sollicite souvent pour des choses grotesques"

Offrir une telle vitrine à une clientèle trop souvent négligée, c'est aussi rendre un peu de dignité à des jeunes femmes souvent moquées. Et à qui on refuse le droit d'être féminine, sexy ou tout simplement comme les autres.

"Les gens comme nous, on nous sollicite souvent pour des choses grotesques", confie Ismahan, elle aussi du défilé. "On veut nous habiller de façon folklorique, genre nain de jardin". En couple avec un homme de taille "normale", Ismahan a appris à s'aimer, telle qu'elle est, et à passer outre le regard des autres. "Je vais à la mer, je me mets en maillot de bain. Et tant pis si on me regarde."

Avec l'essor de tels évènements, encore trop rares, la mode permet de peu à peu changer les mentalités. Pour que toujours plus de personnes, quel que soit leur genre, leur couleur de peau ou leur physique, puissent se voir offrir des modèles en écho à leur propre beauté.

C.B.