Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Comment organiser un Noël plus éthique et responsable

.

Moment de fête et de joie, Noël est malheureusement aussi synonyme de surconsommation, de gâchis et de grosses dépenses. Comment faire pour concilier ses valeurs et le respect de la planète en cette fin d'année ? Voilà quelques astuces pas compliquées, on vous l'assure.

Déco : upcyclez !

Vos voisines de palier rivalisent de créativité pour décorer leur porte d'entrée aux couleurs de Noël ? Vous n'en pouvez plus de voir les comptes Insta que vous suivez balancer de la déco Pinterest en veux-tu en voilà ? Avant d'aller courir dépenser votre paie chez Hema, un moment de réflexion se pose.

Parce que décorer joliment votre intérieur n'a pas à rimer avec grosses dépenses ni plastique made in China. Première astuce : filer faire votre marché en ressourcerie ou chez Emmaüs. Les ventes de déco de Noël à bon prix ne manquent pas.

L'avantage de l'upcycling, c'est de redonner une seconde vie aux objets, tout en aidant des associations (et sans se ruiner). L'autre astuce, c'est le fait main. Ok, on n'a pas toutes le talent des blogueuses DIY ni le temps (ni l'envie, on l'avoue). Reste que certaines petites déco sont vraiment ultra simples et rapides à faire. Exemples avec les créations ci-dessous.

Cadeaux : acheter à bon escient

Gros sujet des fêtes : les cadeaux. Forcément, entre votre famille et vos amis, le nombre de présents à offrir se multiplient. Et il y a fort à parier que dans le lot, tout le monde ne sera pas comblé par un livre, un coffret de thé ou un cadeau de sorcière. Mais on peut aussi réduire le nombre de produits importés de l'autre bout du monde (jouets, high-tech, fringues...).

Pour ça, on cible bien les marques. En matière de mode, de plus en plus de références éco-responsables et made in France sont sur le marché. On offre aussi des cosmétiques bio ou 100% naturelle.

.

Plante à faire infuser, Le Bénéfique

On pense aussi DIY, car un cadeau fait main et personnalisé a une autre saveur. Parmi les possibles, le pull fait main grâce à des kits de tricot plus trendy que jamais, des petites douceurs sucrées home made (confitures, sablés, truffes...) ou objets déco.

Pour éviter la débauche (et la ruine en début d'année), on peut aussi convenir avec sa famille de limiter le nombre de cadeaux par personne, ainsi que le prix. Ainsi, les disparités de revenus ne se feront pas sentir et on se concentre sur l'essentiel : passer du temps en famille.

Emballages : gare aux déchets

Avouons-le tout de go, les cadeaux joliment emballés au pied du sapin, ça en jette, niveau décor. Problème, la grande majorité des papiers cadeaux proposés en boutique ne sont pas recyclables. Et là, on a mal à notre planète. Pour éviter les déchets à gogo, on change donc notre façon de consommer.

Première astuce : acheter du papier kraft, recyclable, pour le coup. Et si vous trouvez son côté marron un peu trop tristoune, pensez à l'accessoiriser (tampons, ficelle...). Vous verrez, c'est vite canon.

Autre astuce, miser sur des emballages réutilisables. Exemple avec le tissu. Chiné en ressourcerie (ou tiré de nos placards), il trouve un emploi ludique et permet de se familiariser avec le furoshiki, l'art de l'emballage à la japonaise.

Des journaux qui traînent à la maison ? L'astuce upcycling, c'est de les utiliser pour emballer vos cadeaux de Noël.

Dernière astuce : les hottes à cadeaux. On copie le Père Noël en glissant nos cadeaux dans un seul et même sac, histoire de limiter les emballages.

Le sapin, l'arbre de la discorde

Que serait Noël sans un arbre de Noël joliment décoré ? Problème, au lendemain des fêtes, les cadavres d'arbres desséchés qui jonchent les trottoirs ne nous mettent pas de baume au coeur. Sur le sujet, les avis divergent. Sapin naturel ou artificiel ? En pot ou pas ?

Dans tous les cas, le choix sera discutable. Pour limiter l'impact de cette tradition pas si ancienne que ça, on rentabilise l'arbre en plastique qu'on possède déjà en le ressortant chaque année (prévoyez de le garder 20 ans pour concurrencer le bilan carbone d'un "vrai" sapin - eh ouais). Si on choisit l'option du naturel, moins polluante, on veille à le choisir originaire d'une forêt française (voire bio) - le plus souvent du Morvan ou de Bretagne.

Après les fêtes, on ne s'en débarrasse pas n'importe comment et on fait en sorte qu'il finisse au recyclage en le déposant dans un point de collecte près de chez soi (si vous habitez Paris, les infos ici).

Allez, c'est pas tout mais c'est qu'on a des guirlandes en oranges à confectionner, nous.

À ne pas rater