Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Chirurgie esthétique intime : quand le sexe est cause de complexes

Quand le sexe devient un complexe... La chirurgie esthétique peut être une solution.
Quand le sexe devient un complexe... La chirurgie esthétique peut être une solution.

Les chirurgiens esthétiques sont unanimes : ils ont de plus en plus de patientes les consultant pour une chirurgie vulvaire ou vaginale, que cela soit pour des raisons purement esthétiques ou plus techniques. Puretrend vous en apprend davantage sur ces opérations dont on parle peu et qui permettent d'embellir ou de réparer un sexe de femme.

Si la chirurgie esthétique n'est plus tabou depuis longtemps, il reste toutefois quelques interventions dont on parle peu. Il y a quelques jours, un chirurgien esthétique répondait à nos questions. L'une d'entre elles concernait notamment les chirurgies vulvaires, pour rectifier la physionomie du sexe de la femme. Le médecin a été catégorique dans sa réponse : le nombre de patientes qui demandent ce genre d'intervention est en constante augmentation. Mais en quoi consiste vraiment la chirurgie intime, Puretrend vous apporte ici quelques éléments de réponse.

La nymphoplastie

Cette opération consiste à réduire la taille des petites lèvres pour qu'elles dépassent moins, ou plus du tout, des grandes lèvres. La popularisation de l'épilation intégrale a fait naître ce complexe et de plus en plus de femmes ne sont pas satisfaites esthétiquement parlant par leur sexe. Au-delà de la question purement esthétique, des petites lèvres hypertrophiées (trop grandes) peuvent également causer des frottements douloureux, des difficultés lors des rapports sexuels. Et le temps qui passe n'arrange rien : le relâchement cutané lié à l'âge ne fait qu'amplifier une hypertrophie génétique des petites lèvres. Les chirurgiens ont une solution pour les femmes complexées ou gênées, il s'agit de la rectification des petites lèvres par la chirurgie.

La vaginoplastie

Accouchement difficile, naissance de jumeaux ou d'un gros bébé, épisiotomie mal réparée... Autant de raisons qui peuvent causer une déformation du vagin ou un élargissement qui conduit une femme à ne plus avoir aucun plaisir sexuel. Dans les cas les plus importants, l'élargissement du vagin peut également mener à des troubles de la continence. L'opération du vagin devient indispensable. Très technique, cette chirurgie qui consiste en un rétrécissement du vagin ne peut être exécutée que par des chirurgiens spécialistes de l'intimité féminine. Comme le disait très bien l'Officiel hors-série chirurgie esthétique d'octobre 2014, si en France ce type d'intervention est confidentiel, outre-Atlantique, on en a fait un véritable business. On s'offre un vagin tout neuf presque comme on se fait lifter le visage !

Les opérations des grandes lèvres

Il arrive que les grandes lèvres soient atrophiées, très minces, pas assez charnues. Elles n'offrent pas un volume suffisant pour dissimuler les petites lèvres. Pour repulper son sexe, lui apporter un coup de jeune, il est possible de se faire injecter de la graisse dans les grandes lèvres. La graisse est préalablement prélevée dans l'abdomen puis centrifugée avant d'être injectée pour redonner une forme plus en rondeur aux lèvres.

A contrario, les grandes lèvres peuvent s'hypertrophier avec le temps ou encore les fluctuations de poids. Elles pendent, perdent leur tonus, deviennent gênantes tant d'un point de vue esthétique que purement technique. Les frottements peuvent être douloureux, rendre certains mouvements gênants. Dans ces cas, le chirurgien procède à une petite liposuccion et un retrait de la peau superflue.

La réduction du mont de vénus

Le mont de vénus est la zone correspondant grosso modo au pubis et à la zone qui le surplombe. Habituellement couvert de poils, la mode de l'épilation intégrale (ou quasiment) le rend désormais très visible. Il arrive que le mont de vénus souffre d'un amas graisseux, soit un peu trop charnu. Les chirurgiens esthétiques proposent de l'aplanir en procédant à une petite lipoaspiration. A noter que d'après les dernières tendances, le mont de vénus est au centre de l'attention des jeunes filles, exactement comme l'a été le fameux thigh gap, une mode qui a même débouchée sur l'invention d'une fausse tendance : le bikini bridge !

L'amplification du point G

Impossible de parler de la chirurgie vulvaire et/ou vaginale sans aborder l'amplification du point G. Certaines femmes demandent cette intervention à cause d'une atrophie du vagin provoquée par la ménopause ou les accouchements. Les sensations de plaisir sexuelles sont amoindries et on peut venir regonfler un peu le point G grâce à une injection. De l'acide hyaluronique est injecté dans la zone du point G, située à trois ou quatre centimètres de l'entrée du vagin, sur sa paroi antérieure (contre le bas-ventre donc). Elle n'est pas recommandée aux femmes n'ayant jamais eu d'orgasme mais bien à celles qui ressentent une baisse du plaisir pendant les rapports. Bien évidemment, le facteur psychologique jouant un rôle primordial dans l'orgasme, cette intervention n'est absolument pas opérante sur toutes les femmes.

Amélie Wolf

À ne pas rater