Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Les pires coiffures du cinéma

Dans "Dans la peau de John Malkovich", Cameron Diaz perd tout sex-appeal avec une tignasse frisée et brune pour le moins floue. Une coiffure à ne jamais reproduire dans la vraie vie.
Dans "Dans la peau de John Malkovich", Cameron Diaz perd tout sex-appeal avec une tignasse frisée et brune pour le moins floue. Une coiffure à ne jamais reproduire dans la vraie vie.

On l'a vu, les stars n'hésitent pas à s'enlaidir à l'écran. Qu'elles prennent ou perdent des kilos, s'équipent de prothèses ou oublient le maquillage, elles n'ont pas peur de se transformer. Et cela passe aussi par la coiffure. Brushing raté, colorations approximatives ou coupes tout bonnement improbables, découvrez les flops capillaires du cinéma.

"Dans la peau de John Malkovich" signe la mort du sex-appeal de Cameron Diaz. Celle qui se trimballait déjà avec une substance suspicieuse dans les cheveux dans "Mary à tout prix" perd tout son charme avec un brun frisé peu flatteur.

Dans la grande famille des flops capillaires du cinéma, il y a les ratés volontaires, ceux faits pour faire rire ou donner un trait de caractère particulier à un personnage. Et puis, il y a les coupes qui devaient être réussies, et qui finalement sont ringardes.

Dans la première catégorie, on retrouve les dreads blondes de Bradley Cooper dans "Hit and Run". Très loin de son image de beau gosse habituelle (cf "Very Bad Trip"), l'acteur signe une pâle imitation de Bob Marley qui prête à rire. Autre exemple, la coupe Playmobil de Javier Bardem dans "No Country for Old Men", qui ne fait que le rendre plus inquiétant, ou la chevelure sale et méchée de Penelope Cruz dans "A corps perdus", qui colle à la peau de son rôle de fille paumée. Ces flops là sont tout excusés puisque voulus et planifiés.

En revanche, on sera plus sévère avec les autres, ces coiffures tout bonnement ratées. On pense notamment au brushing canin de Julia Roberts dans "La Guerre selon Charlie Wilson" ou à toutes les coiffures de Nicolas Cage à l'écran. Des coiffures à prendre en exemple comme ce qu'il ne faut surtout pas faire.

Brad Pitt, Cameron Diaz, Jessica Alba, découvrez en images les flops capillaires au cinéma.

Catherine Brezeky

À ne pas rater