Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Touch Moments
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look
Beauty League Awards

Bien manger : les conseils d'une naturopathe pour rééquilibrer notre assiette

Entre les conseils des uns et des autres, il arrive qu'on perde le nord en matière de nutrition. Les dangers des régimes ayant bien été démontrés, c'est le rééquilibrage alimentaire qui prime aujourd'hui. Mais comment s'y prendre ? Puretrend a rencontré Catherine Malpas, naturopathe, pour réapprendre à bien manger.

A l'orée des vacances d'été, c'est toujours la même rengaine : les magazines féminins ressortent leurs dossiers "spécial régimes" pour faire la guerre aux bourrelets. Catherine Malpas, naturopathe à Paris, est depuis des semaines déjà assaillie par des hommes et des femmes qui veulent se débarrasser de quelques kilos.

Sa délicate tâche : "faire rentrer dans l'esprit des gens qu'on a tous des métabolismes différents." D'ailleurs, Catherine Malpas a banni les régimes, synonymes de restrictions et cantonnés bien souvent au calcul des calories. Cette quinqua élégante milite pour un rééquilibrage alimentaire et l'apprentissage de bonnes habitudes de vie, pour "optimiser le fonctionnement du corps".

Ancienne journaliste dans la presse privée, elle s'est lancée en 2005 dans l'étude de la naturopathie. A l'origine de ce changement de carrière, sa soeur, insulino dépendante, tombée gravement malade. Pour l'aider, elle a mené l'enquête et étudié cette discipline, à Paris et Montréal.

La naturopathie, l'art de prévenir

Cette approche médicale n'a pas pour but de guérir mais d'agir bien en amont, en prévention. En mettant à plat les habitudes de vie, le naturopathe part à la recherche de ce qui cloche, pour aider son patient à mieux vivre. Les conseils de Catherine Malpas reposent avant tout sur le bon sens, mais aussi sur une bonne connaissance de l'indice glycémique des aliments.

Car son "ennemi", ce n'est pas tant le gras (même si le mauvais est à surveiller), mais le sucre. C'est pourquoi elle déconseille la consommation du pain blanc et de pomme de terre.

A chaque rencontre avec un nouveau patient, la naturopathe prend le temps de l'écouter (en moyenne, durant une heure trente) et de le questionner sur la qualité de son sommeil, son stress, son parcours de santé. Puis vient le passage sur sa machine magique, qui détaille le pourcentage de masse osseuse et de masse grasse.

Farouchement opposée à l'IMC (pourtant considéré par beaucoup comme mètre étalon), elle privilégie le rapport taille/tour de taille. Créé en 1869, l'indice de masse corporelle ne tient en effet pas en compte de la masse osseuse ni de la masse musculaire et se veut donc une mesure arbitraire prenant mal en compte le profil de chacun.

Un programme en trois points

Le traitement de Catherine Malpas repose sur un protocole en trois points :
- le recadrage alimentaire sur la base de l'indice glycémique (pour éviter les pics et le stockage)
- l'exercice physique d'intensité modérée (marche, vélo, nage, pilates, yoga)
- la monodiète, un jour par semaine (de préférence le lundi, pour bien démarrer la semaine)

Tout cela a pour but de booster l'élimination des déchets, de nettoyer l'organisme et d'éviter le fameux effet yoyo. Le principe de base : le corps est une formidable machine, il suffit de connaître son fonctionnement pour le booster.

Bonne nouvelle pour ceux qui craignent de se lancer, la naturopathe s'adapte aux habitudes de ses patients. On adore les tartines au petit déjeuner ? D'accord, mais avec du pain complet, une petite dose de beurre et une confiture sucrée au fructose ou alors du sirop d'agave.

On adore les féculents ? Parfait, mais on évite d'en consommer trop le soir, pour ne pas stocker. Idem pour la viande rouge (pas plus d'une à deux fois par semaine), dont l'acidité n'est pas des meilleures pour l'organisme. En revanche, elle encourage à varier les protéines, entre poissons, volailles et légumineuses et déconseille le végétalisme, trop restrictif et pauvre en acides aminés essentiels. Et bien sûr, on plébiscite le fait maison au dépend du tout industriel.

De l'importance de la monodiète

Surtout, Catherine Malpas insiste sur l'importance de la monodiète, une fois par semaine. Une journée où on ne consomme qu'un seul fruit (cuit comme cru) ou plusieurs si on ne tient pas le coup. L'idée : l'organisme a alors le temps pour éliminer les déchets et compenser les excès de la veille. "Ceux qui maîtrisent la monodiète maîtrisent leur poids à tout jamais", dixit la pro.

La majorité de ses patients ne viennent la consulter qu'une poignée de fois, afin d'intégrer ses bons réflexes. Catherine Malpas en profite pour leur donner les clefs pour bien s'alimenter au quotidien, car "les gens ne savent plus", perdus entre tous les conseils, régimes et faux amis minceur.

Au final, la naturopathie nous réapprend à bien manger, pas seulement pour rester en forme et rentrer dans nos vêtements, mais pour ne pas entraver le bon fonctionnement de notre corps. En somme, pour être bien de l'intérieur comme de l'extérieur.

Retrouvez d'autres conseils de Catherine Malpas sur son site internet. Consultation sur rendez-vous (contact au 06.07.24.25.08) au 52, boulevard Malesherbes, 75008 Paris.